© 2018 Emilien Colin

"Comme à la maison"

Avant d’être un Haddockisme, le terme basıbozuk (littéralement « tête non standardisée» ) était utilisé par les Ottomans pour désigner des cavaliers mercenaires aux origines et apparences très hétéroclites. C’est à cette image que les cinq canailles qui reprirent ce café-bar de quartier en 2015 lui donnèrent ce nom, animés par l’envie d’y accueillir brontosaures et galopins, autodidactes ou analphabètes diplômés, marins d’eau douce de tous les lacs, crétins des Alpes, de l’Himalaya, des Balkans et d’ailleurs ; tous boit-sans-soif, cela va de soi... Un bar, un café, une fabrique d’élixir... mais aussi un lieu festif, d’exposition, de concerts, de micro-conférences, de jeu, de lecture ou de palabres – complétez la liste !
a disposition

WiFi 

2 salles

Prises 220V

Parking public à proximité

Terrasse extérieure